2 Août 2017 par
À partir d’aujourd’hui et jusqu’à la fin de l’année 2017, l’humanité vivra à crédit. L’annonce des ONG Global Footprint et WWF, sonne comme un cri d’alarme. La date du 2 août 2017 marque le jour du dépassement, et indique que nous avons consommé l’intégralité des ressources que la planète peut renouveler en un an. En 1997, il intervenait en Septembre. De nombreux facteurs sont pris en compte dans le calcul effectué par Global Footprint, comme l’empreinte carbone de l’intégralité des populations, les ressources consommées pour l’élevage, les cultures, la pêche, la construction et l’utilisation d’eau. Actuellement pour couvrir les dépenses de l’humanité sur un an, il nous faudrait 1,7 planète.   Est-il trop tard pour inverser la tendance ? Alors que les signes du réchauffement climatique sont déjà assez visibles à l’instar de la déforestation ou de la sécheresse, les deux ONG expriment tout de même un message d’espoir : "Les émissions de CO2 liées à l’énergie n’ont pas augmenté en 2016 pour la troisième année consécutive". Ceci peut s’expliquer notamment par le développement grandissant des énergies renouvelables. En décembre 2015, à la Conférence sur le climat de Paris, la communauté internationale s’est engagée à réduire les émissions de gaz à effet de serre afin de maîtriser le réchauffement climatique. En effet, il faut savoir que les gaz à effet de serre représentent actuellement 60% de l’empreinte écologique mondiale. "Vivre à crédit ne peut être que provisoire parce que la nature n'est pas un gisement dans lequel nous pouvons puiser indéfiniment", met en garde le WWF.   Vers un monde plus responsable avec BeResp Pour essayer de construire un monde plus respectueux et responsable, nous avons créé BeResp, un mouvement basé sur des valeurs universelles de respect, qui se matérialise aujourd’hui par le 1er réseau social d’humains responsables. Cette plateforme 100% gratuite et ouverte à tous, est disponible en version bêta, et propose de nombreux outils permettant de nous sensibiliser et d’améliorer notre comportement au quotidien. Le réseau social.beresp.com propose d’accéder à du contenu autour de nombreux thèmes comme la solidarité, l’écologie, la protection des animaux, l’économie, la technologie ou le civisme. Pour découvrir notre plateforme, demandez votre invitation sur www.beresp.com. #BeAware #BeHuman #BeResp Marine

13 Juillet 2017 par
Alors que les fabricants ont de plus en plus d'obligations quant à l'étiquetage de leurs produits, il reste toutefois très difficile pour le commun des mortels de savoir si un produit est bon pour la santé. Bon nombre d'entre nous n'arrivent pas à déchiffrer une composition et surtout à se rendre compte des proportions de chaque ingrédient. Est-ce trop salé, trop gras ou est-ce que ce produit contient des additifs nocifs comme le E621 ou le E160b ? Pour nous simplifier la vie et pousser les fabriquant à travailler avec des produits sains, l'excellente Startup "Yuka" a lancé une application gratuite disponible sur iOS et Android. L'application Yuka permet de scanner les codes barre de nos produits pour nous indiquer ce qu'il y a vraiment dedans. S'appuyant notamment sur la base de données d'Open Food Facts et permettant à ses utilisateurs de saisir des compositions de produits pour enrichir le système, Yuka est la meilleure application du genre que nous avons eu le plaisir de tester. En plus d'avoir une base de données riche et plus complète que les autres applications testées jusqu'à maintenant, le succès de Yuka est très certainement dû à la qualité de son interface. Cette application est un véritable décodeur simple et rapide pour tous ceux qui ne souhaitent pas trop se poser de questions tout en sachant ce qu'ils mangent. Pour ceux qui souhaitent regarder la vidéo de présentation plutot que de lire cet article, la voici: https://youtu.be/GagxC_jCFuw   Les grandes fonctionnalités Yuka propose une analyse des produits scannés sur les 30 derniers jours. Cela permet d'avoir une idée de la qualité globale de notre alimentation, aidant ainsi à prendre conscience et à changer un peu nos habitudes de consommation. L'historique est bien fait et synthétise avec un code couleur l'impact de chaque produit sur la santé. La fiche produit est la meilleure surprise de cette application. En plus de présenter les éventuels défauts d'un produit en considérant la proportion de tel ou tel ingrédient, l'application indique également les qualités de celui-ci, ce qui rend l'exercice instructif et ludique. Les recommandations sont personnalisées et basées sur les produits que l'on scanne. L'application est capable de proposer des alternatives meilleures pour la santé sans pour autant bouleverser nos habitudes alimentaires. A titre d'information et pour motiver les fabricants à améliorer la qualité de leurs produits, Yuka propose aussi un classement des meilleurs produits, par catégorie. Fonctionnalité également intéressante qui permet de gagner du temps si l'on souhaite rapidement retrouver des habitudes de consommation avec un impact positif sur la santé.   Une démarche axée sur la transparence La démarche est formidable et semble pouvoir pallier au manque de transparence de fabricants. Après quelques jours d'utilisation, cette application devient indispensable et donne le sentiment que les pauvres petits consommateurs mal informés que nous sommes ont repris le pouvoir sur ce qu'il convient de manger ou pas. Le site web de Yuka : https://yuka.io/ Pour télécharger l'application Android: https://play.google.com/store/apps/details?id=io.yuka.android Pour télécharger l'application iOS: https://play.google.com/store/apps/details?id=io.yuka.android