25 Juin 2018 par

Écotourisme, tourisme vert, ces mots nous sont presque familiers après trente ans d’existence. Mais savons-nous réellement ce qu’ils signifient ? Même s’il est facile de déceler une connotation écologique à travers ces termes, en quoi consiste réellement l’écotourisme ?

Une façon de découvrir un lieu par son écosystème et son agrosystème

Derrière le terme de tourisme vert, se cache en réalité toute une conception. Il s’agit d’un état d’esprit, visant à découvrir un lieu tout en le respectant. L’écotourisme propose donc aux voyageurs d’avoir un impact moindre sur l’environnement. Dans cette façon de voyager, le rapport à la nature est omniprésent. Ce tourisme durable permet d’avoir un aperçu plus large de l’environnement, tout en ayant un respect de la nature et l’écosystème.

 

Pourquoi avoir recours à l’écotourisme ?

Le tourisme de masse a dénaturé certains paysages. Il a également engendré la disparition d’espèces sauvages, tant animales que végétales. Sans parler de l’impact écologique que celui-ci entraîne. L’écotourisme est la réponse durable à un tourisme maîtrisé. La consommation est plus juste et vise justement à contrecarrer l’impact violent du tourisme classique sur l’environnement. Chacun des actes d’un touriste, qu’il soit sous couvert d’un groupe ou seul, a des répercussions sur la nature comme : sur l’eau, les forêts, les récifs coralliens, etc. Trop d’espèces vivantes sont menacées par la présence de touristes, curieux, inconscients et insouciants.

 

Comment ça marche et où peut-on faire du tourisme durable ?

Le fonctionnement est simple, les hôtels encouragent par exemple à ne changer les draps que lorsque ceci est nécessaire pour limiter les machines de linge, le gaspillage alimentaire est proscrit dans quelques grandes institutions, les déplacements sont réalisés à pieds ou à vélo, etc.

Depuis quelques années, l’écotourisme rencontre un fort engouement. Les citoyens du monde semblent assez réceptifs et sont, pour la plupart, prêts à faire un effort écocitoyen. De nombreux pays proposent aujourd’hui des solutions écologiques. Au Kenya par exemple, des solutions écologiques ont été favorisées pour que les touristes puissent observer les lions, les éléphants ou même les oiseaux, sans que cela ne nuise à leur quotidien. De même, en France, des auberges de jeunesse, des campings, des hôtels ou même des villages encouragent l’écotourisme, même dans les lieux les plus touristiques.

 

Publié dans: Mode de vie